Loraine Gérardin-Laverge

La mémoire reconstructive : repenser la mémoire pour penser l’identité personnelle.

Je suis doctorante à Paris Ouest Nanterre la Défense sous la direction de Denis Forest. Les questions au centre de ma thèse sont celles de la définition de la personne et de sa relation à la mémoire autobiographique. A partir de recherches récentes en neuropsychologie l'enjeu est de tenter de redéfinir le concept de mémoire personnelle en tenant compte des cas dits pathologiques, tels que les amnésies épisodiques, ou les syndromes confabulatoires. On découvre notamment que mémoire épisodique et simulation épisodique ne sont pas des processus si distincts qu'on le pensait, et que la mémoire personnelle loin d'être seulement une activité de conservation se révèle être une faculté narrative. Il faut par conséquent repenser la question de la personne, qui, dans une perspective lockéenne notamment, reposait essentiellement sur les souvenirs fidèles.

> Téléchargement projet La mémoire reconstructive. Repenser la mémoire pour penser l'identité personnelle.
 

Mis à jour le 17 avril 2015